luoran

21 octobre 2011

It’s time to change

Publié par luoran dans It's my life

 

Maintenant, c’est ici que ça se passe…

 

 

13 octobre 2011

Tout con, tout bon !

Publié par luoran dans Boire & manger

Ce pourrait être ma devise culinaire. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais je ne me lance que dans des recettes simples, rapides, mais non moins goûteuses ! Malgré tout, je rêve de réaliser un jour un plat qui mijote pendant des heures, avec bouquet garni, fond et tout et tout…

Aujourd’hui, point de bouquet garni, je m’en vais vous conter l’histoire de la betterave et de la courgette…

Râpé de betterave au chèvre sec et Pesto de courgette. Alors, déjà vous avez carte blanche : apéro, entrée, goûter, c’est vous qui voyez.

Alors c’est parti, on achète une betterave CRUE (et ce n’est pas la partie la plus facile de la recette !). On ne l’épluche pas, on la brosse sous l’eau pour bien la nettoyer. On la coupe comme un carotte râpée, on l’assaisonne avec huile d’olive ou huile de noix et vinaigre, sel et poivre. On râpe par-dessus un bon chèvre bien sec et on se régale !

Pour le pesto : 4 petites courgettes, 4 petites poignées de pignon de pin, 10 à 15 feuilles de basilic, 1 gousse d’ail et 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, oups, j’avais oublié une cuillère à soupe de parmesan ! Les courgettes dans l’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes, vous les mixez et les réservez. Vous hachez les feuilles de basilic, les pignons, la gousse d’ail écrasée, le parmesan et l’huile d’olive et vous mélangez tout ça avec la courgette qui attend impatiemment. Un peu de sel et de poivre, le tout sur une tranche de pain complet grillé et c’est fini !

Déjà ?

11 octobre 2011

Etre ou ne pas être…Maitres Restaurateurs

Publié par luoran dans Boire & manger

Etre ou ne pas être...Maitres Restaurateurs dans Boire & manger untitl10Depuis quelques temps, je vois fleurir  sur les sites internet ou à la porte des restaurants de jolis panonceaux annonçant un titre quelque peu pompeux : « Maître Restaurateur ». A priori, cela ne m’ennuit guère. Ce qui me chiffone, c’est que certains clients y voient là une attibution de bon restaurant, un label qualitatif quant à la cuisine qu’on y sert. Non, non, et non.

Pour prétendre au Titre, il faut remplir un cahier des charges :

La cuisine doit être faite sur place.

Avoir du personnel qualifié.

Accueillir le client de manière aimable, souriante, courtoise, chaleureuse, en utilisant des formules de politesse adaptées.

La tenue et la présentation du personnel d’accueil doivent être soignées, propres.

Assurer un service à table efficace et attentionné. Gérer l’attente entre les plats.

Servir des plats en quantité suffisante. Leur présentation doit être soignée et attractive.

Prendre congé du client de façon chaleureuse, aimable et souriante avec remerciements.

Bon, en gros, il suffit de faire son métier normalement, c’est ça ?

Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’il y ait besoin de faire le tri parmi toutes les offres de restauration ; on peut d’ailleurs voir à quel point la profession s’est enlisée, quand il s’agit  »d’imposer » à certains un cahier des charges qui se veut être ce que le restaurateur devrait naturellement faire !

Ce qui me gêne dans ces labels attrape-clients, c’est qu’il s’agit pour moi d’un simulacre de label qualitatif. On y trouve tout et rien, les meilleurs tables, comme les pires ! Des endroits qui, justement, ne cuisinent pas proprement dit et dans lesquels je ne mettrais jamais les pieds ! Alors on est en droit de s’interroger sur les critères de sélection.

Plusieurs associations se sont réunies pour créer celle des Maîtres Restaurateurs, notamment les Restaurateurs de France. Je ne sais pas exactement si l’adhésion aux Maîtres Restaurateurs se déroule de la même façon, mais à l’époque c’était ça : tu raques 1000 euros par an pour qu’un jeune de 25 balais tout droit sorti de son cabinet d’audit qui ne sait même pas faire la différence entre une palourde et une st-jacques et qui met des glaçons dans son vin, te dises si tu remplis le nombre de cases nécessaires pour faire partie de l’équipe de vainqueurs, et ce qu’il faut changer pour avoir droit au titre prestigieux !

Ne vous laissez pas berner par cette publicité trompeuse, panonceaux, guides et autres enseignes commerciales. Il peut y avoir du  très bon, comme du mauvais. Alors fiez-vous d’abord à vous-même, au goût vrai. Préferez les cartes courtes qui cuisinent les produits de saison, les restaurants autentiques ; fuyez les cartes à rallonge et les lieux qui vous proposent tout, c’est souvent qu’ils ne savent justement rien faire !

7 octobre 2011

« Maman, suis cachée… »

Publié par luoran dans Maman luoran

« Mamaaan, suis cachéééée« *…alors bien sûr, elle est grillée en deux secondes et demi. A peine je me tourne, je la vois – bien qu’elle fasse quelques progrès ! Mais bien sûr, je fais durer le plaisir avant de la trouver ; sous la table ? Derrière le canapé ? Dans la cuisine ?… Ma cachette préférée reste, je pense, lorsqu’elle ouvre la porte du micro-onde, qui arrive au niveau de sa petite tête et qu’elle se « cache » derrière… 

ça y est, moi,  »Yahi Péyé« * j’ai « do zans« *, même 25 mois pour être exact ! Et comme l’a dit Madame Pernoud, je suis en plein dans l’explosion du language. Et franchement, mes parents se régalent ! En parlant de régal, moi je suis une gourmande ! j’ai bien compris où était rangé le « ocolat« * dans la cuisine à papa, et j’en réclame dès que je franchit la porte du restaurant. Je vais toujours « chez li copines« * le lundi aprem, même que je suis chez les grands maintenant. Je vois la vie en « jône »*, « sôte »* partout et aime faire « calin maman« * avant de dire « bonjour nounou, bonjour Louis« *. Louis c’est l’autre enfant que garde ma nounou, mais « pas beau Louis« *, il me tire les cheveux des fois. D’ailleurs avec moi, rien n’est vraiment beau ; « pié papa pas beau« *, « pas beau papi ohal »* (papi Portugal hihihi !). J’ai encore un peu mal aux dents de temps en temps, alors maman me donne des « ganoules« * homéopathiques avant de faire un « ros dodo« * avec « yaya« * et « nounoun« *, et même que je commence à faire des « ros pipi« * et des « piti caca« * dans le « po« *. « caca boudin« *. « Yahi teni la poutete« *. « Tin maman cot de nez« *.

Par contre, quand je chope au vol un putain ou merde lancé par papa ou maman , là pour le coup ils ne rigolent plus, marrant non ?

* en Charlie dans le texte

28 septembre 2011

Hors de prix

Publié par luoran dans Maman luoran

J’adore les fringues pour enfant. Je craque littéralement lorsque je fais des courses pour Charlie ou que je plonge dans les méandres du web. Toutes les grandes marques développent leur propre gamme enfant et nous prouve que la mode a bel et bien investit l’univers de l’enfant, pour le meilleur et pour le fric !

L’autre jour, alors que j’étais en quête d’un béret pour les premiers froids – et plus si affinités – , il me vint la « riche » idée de me rendre aux Galeries. Ben oui, figurez-vous, Clermont-Ferrand attend toujours Le TGV (à l’horizon 2025, qu’on nous dit !), IKéA (c’est pour bientôt, va !), mais ça fait belle lurette qu’on les a, nos Galeries Lafayette, héhé !

Me voilà donc dévalant l’escalator pour me rendre au -1, espace dédié à l’enfant, espérant trouver là le chapeau de mes rêves qui siéra comme un gant à ma petite chérie. L’espace est bien agencé, les marques se succèdent, Désigual, Kenzo, IKKS, Rykiel enfant

Plus j’avançais, plus le craquais ; plus je scrutais, plus les prix me laissaient…sans voix. Ah ouais quand même. Le pull te coûte un bras, la doudoune, une jambe. A côté, le béret, c’est de la rigolade ! Tu repars de là le porte-monnaie à sec et en boitant ! J’te jure, ils nous ont pris pour des parisiens ou quoi ? 85 euros le cardigan chez Bonpoint, tu y réfléchis à deux fois,  d’autant que ça grandit super vite ces petites choses-là -  si encore tu l’amortissais sur plusieurs années… – , et qu’elle va te pourrir le gilet en une journée…voire moins !

Je me suis rabattue sur Cadet Rousselle, craquant ET abordable !

22 septembre 2011

Sale attente en salle d’attente

Publié par luoran dans Maman luoran

Il y a des jours où ça se passe tip-top. Tu arrives pile-poil à l’heure pour ton rendez-vous chez le pédiatre, tu entres à peine dans la salle d’attente que tu entends un « Charliie ! ». Là, c’est jouissif ! Tu lances un « Ouii » triomphal et passe devant les autres parents dégoûtés qui te maudissent intérieurement. Moi-même, je l’avoue, il m’arrive de maudire.

Et il y a des jours où l’on te prévient d’emblée : « Mr Echaubard a pris un peu de retard ». Le « un peu » te laisse perplexe…

Et là, tu es bonne pour poireauter une heure (oui oui, une heure) avec quinze morveux (dont la tienne évidemment), deux tables d’éveil, deux « dada »/balancelles, UN camion qui roule et que tu peux te mettre dessus et foncer partout c’est trop marrant, et plein de jouets qui pourrraient éventuellement faire beaucoup de bruit, mais que les responsables de ce centre pédiatrique ont eu la TRES bonne idée de ne pas équiper de piles.

C’est partie pour une heure : des jouets, des enfants, des parents et des rhumes ! La prochaine fois c’est papa qui s’y colle ! Non, la mienne n’est pas celle qui lit tranquillement assise à côté de maman, elle est plutôt atteinte du syndrome « il est joli ce jouet avec lequel tu joues, tiens c’est justement celui que je voulais… ».

Aaahh, c’est beau l’apprentissage du « vivre ensemble ». Les parents s’en donnent à coeur joie : « Non ! », « Ce n’est pas à toi« , « Lâche le camion« , « Arrête de crier« , « Ne pousse pas ! » « Chacun son tour« … en attendant l’heure de la délivrance.

 

 

29 juillet 2011

« Il fait un temps de chienne »…mouais…

Publié par luoran dans It's my life

« Bonjour, un carnet de timbres s’il vous plait »

« Classique ou fantaisie ? »

Je prends souvent les « fantaisie », ça change de Marianne ; ça ajoute un peu de couleurs et de voyages aux simples courriers. Avec cette série que j’ai acheté ce jour-là, que je ne connaissais pas encore, La Poste souhaite célébrer la journée de la Femme. Soit. Ai rien contre. Ils se sont adressé à Miss.Tic, plasticienne et poétesse apparemment célèbre pous ses oeuvres éphémères réalisées au pochoir sur les murs de Paris. (ça me dit vaguement quelque chose…). Elle y expose sa vision de la vie et de la condition féminine. Soit. Elle nous livre ainsi douze timbres ornés de douze épigrammes…comment dire…poétiques. ?.

Je n’ai absolument rien contre un peu de poésie, bien au contraire, mais je me suis tout de même trouvé un peu embarrassée au moment de  timbrer mon courrier, étant donné que la grande majorité de celui-ci s’adresse à des fournisseurs ou à des clients.

« Je crois en l’éternel féminin« , « Je ne me suis pas laissé défaire« , « Femme de tête mais l’esprit de corps« , « Mieux que rien c’est pas assez » passent encore…

Bon, j’ai réussi à caser « Tout achever sauf le désir » pour souhaiter mes meilleurs voeux à de jeunes mariés (ça s’y prêtait plutôt bien, non ?)…MAIS… « L’homme est le passé de la femme« , « Ceuillir l’éros de la vie« et « Il fait un temps de chienne« , je l’envoie à qui ?

 

1 juillet 2011

Plouf !

Publié par luoran dans Maman luoran

ça y est, je me suis enfin décidée à emmener Charlie à la piscine. J’ai enfin réussi à trouver du temps surtout…après m’être longtemps interrogé sur la technique à adopter : maillot de bain + couche ? couche imperméable ? à oilpé ? maillot de bain seul ?

J’ai finalement opté pour la dernière solution, étant psychologiquement prête à toute éventualité « Maman, caca ! ». J’ai également opté pour une piscine agrémentée d’un pataugeoir, ne me sentant pas seule avec Charlie dans le grand bain. Je vous laisse donc quelques minutes pour nous imaginer pataugeant toutes deux, moi dans mon une pièce bleu électrique (mais comment j’ai pu acheter ça ??…), elle, si jolie dans son une pièce bariolé (t’y es trop belle ma fille, t’y es trop belle !).

Petit interlude « conseil à usage pratique » : toujours, TOUJOURS, essayer un maillot de bain que tu as acheté il y a quinze ans avant de filer à la piscine ! J’irai même plus loin : ne JAMAIS porter un maillot de bain que tu as acheté il y a quinze ans, au risque de te voir exposé à des reflexions du genre :   » Par contre, tu changeras de maillot de bain! », « C’est quoi ce truc, c’était à ta grand-mère ? Oui oui, j’y ai eu droit… En même temps, je dois bien avouer que je n’ai RIEN pour ma défense ! Même pas de quoi lancer un « Tu t’es pas vu dans ton moule-bite ! », c’est dire si ce maillot est une épave !

Bref passons ! J’étais là pour Charlie, rien que pour Charlie et on s’est éclaté !! Pataugeant, riant, glissant, nageant, tobogant…

 Et plouf ! Opération Décathlon…

29 juin 2011

Journée champêtre

Publié par luoran dans Maman luoran

Le 21 juin dernier était une journée champêtre pour les enfants de Lempdes qui fréquentent le Relais-Assistante-Maternelle ou la Halte-garderie, dans le parc de la mairie. Le temps était clément et l’organisation super. Hamacs, coin pâte à sel, bassines avec toutes sortes de graines (semoule, pois chiche, haricots…) pour verser, déverser, renverser, le coin mes mains barbotent dans l’eau, la pêches aux canards, violon et chansons… je n’ai pu y passer qu’une heure, mais ce fut fort agréable (oh mon Dieu, ce fut fooorrt agréable !).

 

Journée champêtre dans Maman luoran p1020710

 

Je dois dire que Lempdes, ville très familiale (plus d’une cinquantaine d’assistantes maternelles !! c’est dire si il y a des enfants…!), propose de nombreuses activités aux enfants par l’intermédiaire de la mairie. Rencontres entre enfants-nounous-mamans, lecture de contes à la bibliothèque, baby-gym, ateliers musicaux, spectacles… Le tout encadré par des gens vraiment compétents et à l’écoute.

 

 p1020711 dans Maman luoran

 

Charlie adore la musique – il faut la voir se dandiner en rythme, c’est excellent ! –  et je me suis procuré le CD de ses ateliers musicaux. Du coup, j’ai droit tous les jours à « Maman, lago lago wai wai ! », sa chanson préférée.

Et comme dirait le papa, la mère s’amuse plus que la fille…

Dans le jardin de la sorcière

Pour attirer les papillons

Y’avait au bord de la rivière

Un arbre où poussaient des bonbons…

 

26 juin 2011

Pétition !

Publié par luoran dans It's my life

ça jase dans les rues de Lempdes ! ça s’agace chez le maraîcher, parlemente chez le fromager, interpelle chez le boulanger. Les commerces sont en émoi, lieux propices aux échanges entre riverains. 

Parait qu’y veulent tout nous chambouler notre joli petit bourg. Parait qu’y veulent piétoniser…Un projet, deux réunions – auxquelles je n’ai malheureusement pas pu assister – , et hop ! Il semblerait que les travaux commencent cet été !

Un gentil monsieur en costume-cravate pond une étude à 25000 euros – Ben oui, je l’ai entendu dire chez le maraîcher, 25000 euros qu’ça a coûté - , du coup il voudrait apprendre le commerce aux commerçants. Ah non Monsieur ! c’est que les commerçants lempdais ne vont pas se laisser faire ainsi ; ils sont même passés sur Clermont Première  – chaine locale, je précise pour les « provinciaux » – c’est dire si l’affaire passionne…

Plus sérieusement, je ne suis pas du tout contre le changement, bien au contraire, et il est vrai que ce bourg a bien besoin d’être redynamisé. Changer certains sens de circulation ? soit ! Réaliser un rond-point ? Pourquoi pas ! Aménager une piste cyclable ? Amen ! Mais s’il-vous-plait, ne nous enlevez pas de places de parking !!! Pas d’endroit où se garer ? c’est la mort assurée ! (Tiens, pas mal le slogan, non ? En plus ça rime !)

Du coup de nombreux commerçants ont lancé une pétition pour faire entendre leur mécontentement ! Monsieur le Maire pointe du doigt ses adversaires politiques. Que nenni ! Elle provient tout simplement de l’impulsion de commerçants ayant peur pour leur commerce.

Quoiqu’il en soit, les travaux qui devaient initialement débuter en juin se sont vu repoussés au mois de septembre… Alors rendez-vous en septembre, les vacances auront peut-être radoucis tous ces esprits surchauffés ?! Pas si sûr…

12345...17

J'assure ce soir, le blog |
POWER OF TUN |
Inexpliqué |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez Florence
| PAVILLON GIGOUX. PORTE 113
| Jean-Charles Tassan Sup de ...