luoran

26 mars 2009

J’ai testé…le maquillage bio

Publié par luoran dans J'ai testé...

Vous l’aurez tous compris, voici la nouvelle tendance du siècle pour séduire le plus grand nombre : le bio. Tout le monde s’y met. Du produit faussement écologique à la démarche véritable et sincère, il ya de quoi s’y noyer. Mais ce n’est tout de même pas avec un simple « d’origine naturelle » que l’on se laissera berner ! Restons vigilants mes amis, les publicitaires ne reculent devant rien…

J'ai testé...le maquillage bio dans J'ai testé... kif_1210J’ai de la chance, la sympathique esthéticienne juste à côté de chez moi, a mis le pied dans une démarche écologique et ne propose que des produits  « bio ». Ca fait déjà plusieurs mois que je teste les produits de maquillage de la marque Couleur Caramel  – certifiée ECOCERT, est-ce utile de le préciser ? – et j’en suis très contente.

Et bien oui, je fais ma belle. Chahutée par les giboulées de mars, mais non moins requinquée par la douce arrivée du printemps, je me barbouille de poudre compacte  à l’huile de pépin de raisin, de mascara à la résine d’acacia et de rouge à lèvre à l’extrait de rooibos.

Les produits sont fabriqués à partir d’ingrédients naturels et sont d’une très bonne qualité (grâce à la micronisation entre autre, un procédé qui consiste en un broyage de la matière par air comprimé). Les actifs végétaux sont issus de l’agriculture biologique et les produits non testés sur les animaux, sans paraben, sans huile minérale, sans phénoxyéthanol ni produits dérivés du pétrole et sans PEG.

Fini les rouges à lèvres aux boyaux de baleines : « Oui au maquillage bio ! »

 

24 mars 2009

Planète en danger

Publié par luoran dans It's my life

J’ai lu un document très interessant à propos du climat et j’avais envie de faire partager quelques informations. Vous les connaissez certainement déjà pour la plupart d’entre vous, mais peut-être, certains sont complètement à l’ouest et n’auraient jamais entendu parler des gaz à effet de serre et autres pollutions.  Juste un moyen de partager quelques idées avec vous afin de nous sensibiliser et de participer à la préservation de notre planète.

Les gaz à effet de serre (GES) sont des gaz qui contribuent par leurs propriétés physiques à l’effet de serre, qui lui-même permet une accumulation de chaleur dans l’atmosphère, sans laquelle notre planète serait inhabitable; elle serait plus froide de 33°C. Les rayons du soleil réchauffent la surface de la terre. La terre réfléchit cette énergie sous la forme de chaleur, dont une partie se dissipe dans l’atmosphère. Les gaz à effet de serre retiennent le reste de la chaleur dans l’atmosphère. Mais les activités humaines libèrent de plus en plus de GES dans l’atmosphère, perturbant dangereusement le fragile équilibre naturel.

La température moyenne globale a augmenté de 0,8°C depuis le début de la période industrielle. Si nous continuons à agir comme le passé, l’augmentation moyenne de la température sera d’au moins 5°C au cours de ce siècle. Les conséquences sont considérables : évènements météorologiques extrêmes, inondations qui vont augmenter au même titre que la fonte des glaciers qui va s’intensifier, menaçant les pays insulaires et peu élevés et les ville comme Londres, Tokyo ou Hong-Kong, sècheresses plus fréquentes, disparitions de certaines espèces… Il est possible de maintenir l’augmentation de la température au-dessous de 2°C. Les sources d’énergie renouvelables peuvent répondre aux besoins en énergie de notre planète d’ici au milieu de ce siècle. Mais seulement si nous arrêtons de gaspiller l’énergie et changeons nos habitudes. Quelques exemples et idées :

- Achetez les produits qui sont les plus performants en terme d’efficacité énergétique

- Eviter toutes les pertes dûes aux veilles (ça peut atteindre 120 euros par an)

- Utilisez des ampoules basse consommation (j’ai lu sur ce point des avis contradictoires, car elles continnent du mercure, très nocif pour l’homme et l’environnement)

- Ne laissez pas les chargeurs et transformateurs branchés, ils continuent de consommer de l’electricité même si vous ne les utilisez pas (téléphones portables, mp3, appareils photos)

- Prenez une douche au lieu d’un bain

- N’utilisez pas d’appareils fonctionnant avec des piles, ils consomment beaucoup plus d’énergie que des appareils branchés directement

- Marchez ou optez pour la bicyclette

- Mangez moins de viandeles animaux d’élevage sont responsables pour environ 18% du total des émissions de GES, en raison des très grandes quantités de fertilisants produites, du déboisement, des forêts tropicales transformées en pâturages, de la culture du soja, et enfin des volumes importants de méthane produit par les troupeaux de ruminants.

- Achetez des produits locaux lorsqu’ils sont de saison et choisissez une alimentation bio. Les produits biologiques ont été cultivés sans engrais chimiques ni pesticides. Le respect des modes de production et d’élevage par rotation entraîne moins d’émissions de GES.

Il nous reste vingt ans pour inverser la tendance, sans quoi il sera trop tard, alors si vous avez d’autres idées, faites-les partager !

18 mars 2009

Priez pour nous…

Publié par luoran dans It's my life

 Cette année encore, l’Onusida a remis son rapport sur l’épidémie de sida dans le monde. Sa lecture commence par des chiffres, des chiffres si importants qu’ils parviennent presque à faire disparaître ce qu’ils signifient pour les personnes touchées par le VIH/sida en terme de difficultés quotidiennes, de souffrances, de vies broyées.

En 2007, ce sont ainsi 2,7 millions de personnes qui ont été infectées par le VIH dans le monde. Dans le même temps, 2 millions en sont mortes, ce qui porte la population des personnes vivant avec le VIH/sida dans le monde à 33 millions de personnes.

67 % des personnes séropositives vivent en Afrique subsaharienne, soit 22 millions. En 2007, dans cette région, 1,5 million de personnes sont mortes du sida. 

A l’échelle mondiale, les femmes représentent la moitié de toutes les infections à VIH — ce pourcentage reste stable depuis plusieurs années.
 
On estime que 370 000 enfants (de moins de 15 ans) ont été infectés par le VIH en 2007. Le nombre total d’enfants vivant avec le VIH a passé de 1,6 million  en 2001 à 2 millions  en 2007. Près de 90% d’entre eux vivent en Afrique subsaharienne.

Pour les personnes les plus exposées au risque, on relève depuis 2005 une multiplication par trois des activités de prévention axées sur les professionnel(le)s du sexe, les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes et les consommateurs de drogues injectables.

La discrimination reste un obstacle à l’accès aux services de prévention pour les populations les plus exposées au risque, et inversement, les pays qui protègent ces populations de la discrimination parviennent à toucher une plus grande proportion d’entre elles.

Le nombre de nouvelles infections à VIH devance toujours les progrès réalisés dans le nombre des traitements—pour deux personnes placées sous antirétroviraux, cinq autres contractent une nouvelle infection.

La prévention, telle que l’usage du préservatif, constitue de loin la meilleure option, car il n’existe actuellement aucun vaccin permettant de se protéger du virus, et les traitements antiviraux disponibles actuellement ne permettent aucune guérison.

Pourtant, il existe encore des hommes aujourd’hui pour lancer des propos à dix mille lieues du monde dans le quel nous vivons et des chiffres évoqués plus haut. Le Pape Benoit XVI en visite en Afrique, un des pays les plus gravement touché par ce fléau, dans lequel des ONG font un travail de terrain afin d’influencer le port du préservatif, a trouvé tout à fait judicieux de donner son avis sur la lutte contre le sida, on ne lui avait pourtant rien demandé, et en effet, il aurait mieux fait de s’abstenir, jugez vous-même : Le souverain pontife a en effet estimé que l’on ne pouvait « pas régler le problème du SIDA avec la distribution de préservatifs », ajoutant : « Au contraire, cela aggrave le problème. »

Amen…

5 mars 2009

Crumble banane spéculoos

Publié par luoran dans Boire & manger

Le plat vous a fait saliver…le dessert va vous faire succomber ! Vous pouvez même le faire en avance, histoire d’être totalement disponible pour vos invités ou votre chéri.

Pour 4 personnes : 10 spéculoos (mais si vous connaissez ! ce sont ces petits gâteaux belges parfumés à la cannelle), 100g de beurre mou, 100g de beurre roux, 80g de farine, 4 bananes, 1 jus de citron.

Ecrasez grossièrement les spéculoos dans un saladier. Ajoutez le beurre mou, le sucre puis la farine. Mélangez avec vos mains afin d’obtenir une pâte friable tout en remuant les fesses sur :

Taillez les bananes en rondelle et arrosez-les du jus de citron. Disposez-les dans un plat et répartissez la pâte à crumble dessus. Mettez à cuire 20 mn au four préchauffé thermostat 6/7 jusqu’à ce que la croûte soit dorée.

Miam-miam…

5 mars 2009

Aiguillettes de poulet panées

Publié par luoran dans Boire & manger

Le dimanche, c’est mon jour. Je veux dire par là, c’est le jour où je cuisine; pas tous les dimanches, seulement quand j’ai une petite recette sympathique sous la main. Et là, je n’en avais pas une, mais deux ! J’ai assuré le plat et le dessert ! Lorsque j’annonce fièrement : « Dimanche soir, c’est moi qui cuisine », il n’est pas rare d’entendre « Tous aux abris » ou bien de deviner un râle douteux s’échappant de la gorge. Pourtant, croyez le ou pas, je n’ai que très rarement foiré mes recettes. Faut dire aussi qu’elles sont plutôt faciles mes recettes. Ce n’est pas tant la difficulté de la recette qui importe, mais aussi l’idée pour un quotidien culinaire bon et original. La preuve : Aiguillettes de poulet panées. Ca parait tout con, et bien ça l’est ! Mais c’est très bon !

En plus, c’est très rapide : 15 minutes de préparation, autant de marinade et 5 minutes de cuisson. 12 aiguilletes de poulet (ou deux escalopes que vous coupez en morceaux), le jus d’un citron vert, 1 gousse d’ail hachée, un oeuf, 1 cuillère à soupe d’herbes – persil plat et coriandre par exemple, 2 cuillère à soupe de chapelure, sel, poivre, huile d’olive.

Mélangez l’ail et le jus de citron et mettez les aiguillettes à mariner. Egouttez-les, salez, poivrez, et passez-les dans la farine, l’oeuf battu, le mélange d’herbes, puis la chapelure. Faites cuire dans une poêle avec un peu d’huile d’olive.

Dégustez en pensant à votre merveilleux dessert qui attend sagement…

J'assure ce soir, le blog |
POWER OF TUN |
Inexpliqué |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez Florence
| PAVILLON GIGOUX. PORTE 113
| Jean-Charles Tassan Sup de ...