luoran

11 octobre 2011

Etre ou ne pas être…Maitres Restaurateurs

Publié par luoran dans Boire & manger

Etre ou ne pas être...Maitres Restaurateurs dans Boire & manger untitl10Depuis quelques temps, je vois fleurir  sur les sites internet ou à la porte des restaurants de jolis panonceaux annonçant un titre quelque peu pompeux : « Maître Restaurateur ». A priori, cela ne m’ennuit guère. Ce qui me chiffone, c’est que certains clients y voient là une attibution de bon restaurant, un label qualitatif quant à la cuisine qu’on y sert. Non, non, et non.

Pour prétendre au Titre, il faut remplir un cahier des charges :

La cuisine doit être faite sur place.

Avoir du personnel qualifié.

Accueillir le client de manière aimable, souriante, courtoise, chaleureuse, en utilisant des formules de politesse adaptées.

La tenue et la présentation du personnel d’accueil doivent être soignées, propres.

Assurer un service à table efficace et attentionné. Gérer l’attente entre les plats.

Servir des plats en quantité suffisante. Leur présentation doit être soignée et attractive.

Prendre congé du client de façon chaleureuse, aimable et souriante avec remerciements.

Bon, en gros, il suffit de faire son métier normalement, c’est ça ?

Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’il y ait besoin de faire le tri parmi toutes les offres de restauration ; on peut d’ailleurs voir à quel point la profession s’est enlisée, quand il s’agit  »d’imposer » à certains un cahier des charges qui se veut être ce que le restaurateur devrait naturellement faire !

Ce qui me gêne dans ces labels attrape-clients, c’est qu’il s’agit pour moi d’un simulacre de label qualitatif. On y trouve tout et rien, les meilleurs tables, comme les pires ! Des endroits qui, justement, ne cuisinent pas proprement dit et dans lesquels je ne mettrais jamais les pieds ! Alors on est en droit de s’interroger sur les critères de sélection.

Plusieurs associations se sont réunies pour créer celle des Maîtres Restaurateurs, notamment les Restaurateurs de France. Je ne sais pas exactement si l’adhésion aux Maîtres Restaurateurs se déroule de la même façon, mais à l’époque c’était ça : tu raques 1000 euros par an pour qu’un jeune de 25 balais tout droit sorti de son cabinet d’audit qui ne sait même pas faire la différence entre une palourde et une st-jacques et qui met des glaçons dans son vin, te dises si tu remplis le nombre de cases nécessaires pour faire partie de l’équipe de vainqueurs, et ce qu’il faut changer pour avoir droit au titre prestigieux !

Ne vous laissez pas berner par cette publicité trompeuse, panonceaux, guides et autres enseignes commerciales. Il peut y avoir du  très bon, comme du mauvais. Alors fiez-vous d’abord à vous-même, au goût vrai. Préferez les cartes courtes qui cuisinent les produits de saison, les restaurants autentiques ; fuyez les cartes à rallonge et les lieux qui vous proposent tout, c’est souvent qu’ils ne savent justement rien faire !

4 Réponses à “Etre ou ne pas être…Maitres Restaurateurs”

  1. cyl dit :

    Ha ouais lo, super d’accord, maître restaurateur, c’est top pompeux. In case le restaurateur pas maître, il recevrait le client en l’insultant, avec de la bouffe faite au restau d’à côté, en tenue dégueu, sans oublier of course les coups à la fin du repas. pfffff

  2. goku06 dit :

    Cher Luoran, Etant maitre restaurateur je tiens à réagir face à votre article et à effectuer quelques précisions. J’ai l’impression que vous parlez d’un domaine qui a de l’importance pour vous et qui est notre vie pour nous. Je vous cite « Je suis…..faire ! » : Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dites dans ce premier paragraphe, être restaurateur ne s’impose pas, ce doit être une passion, le respect des produits que nous utilisons et des clients. Vous parlez du titre de maitre restaurateur et vous faites fausse route quand à son appélation. nous parlons d’un TITRE qui est nominatif à une personne et qui correspond à un cahier des charges des plus stricte et qui va se durcir durant ces prochaines années, je vous invite à consulter le site http://www.www.pme.gouv.fr/maitrerestaurateur/ qui vous en dira plus sur le caractère sèrieux de ce TITRE. Par ailleurs je vous demande d’écrire en connaissance de cause, les cabinets d’audit (privé et séléctionné par l’état) pour le TITRE font preuve de professionalisme.
    Pour terminer, vous pouvez consulter un article qui vous en apprendra plus sur ce sujet : http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/salon-concours-syndicat-association/2011-10/La-longue-route-des-Maitres-Restaurateurs.htm
    J’espère avoir donné une explication des plus claire. Merçi de l’attention que vous apporterez à ces quelques mots.

  3. luoran dit :

    Vous n’avez visiblement pas saisi ce que je voulais exprimer ici. Je n’ai rien spécifiquement contre ce TITRE, et vous avez d’ailleurs tout à fait le droit et j’en suis sûre les raisons d’en être fier. Le problème c’est que je pense qu’il perd en crédibilité quand on y trouve des restaurants plus que médiocres, qui du coup ne donnent pas une bonne image de ce label. L’intention est bonne, mais à cause de cela, elle manque de sérieux et ne veut plus dire grand chose à mes yeux. J’ai un peu l’impression que n’importe qui peut prétendre au titre.

  4. goku06 dit :

    Je vous remercie de m’avoir répondu aussi vite, je me ferais un plaisir de connaitre ces points qui fond perdre en crédibilité le titre, les critiques nous permettent d’aller de l’avant, je préfèrerai en parler par mail, vos impressions me seront précieuses, croyez moi.

Laisser un commentaire

J'assure ce soir, le blog |
POWER OF TUN |
Inexpliqué |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez Florence
| PAVILLON GIGOUX. PORTE 113
| Jean-Charles Tassan Sup de ...