luoran

4 novembre 2010

J’ai testé…l’EPP

Publié par luoran dans J'ai testé...

L’EPP ? c’est votre nouvel ami. Un rhume, une angine ? EPP ! Rhinite, sinusite, toux ? EPP ! Mycoses, infections gastro-intestinales ? EPP !…

Entrons dans le vif du sujet : EPP pour Extrait de Pépins de Pamplemousse. Il est tiré des pépins et du péricarpe blanc du pamplemousse et contient une concentration élévé de bioflavonoïdes et de la vitamine C. Je ne me risquerais pas à tenter de vous expliquer ce qu’est un bioflavonoïde car vu la première phrase tirée de wikipédia, j’en perds mon chinois : « Les flavonoïdes (ou bioflavonoïdes) sont des métabolites secondaires des plantes partageant tous une même structure de base formée par deux cycles aromatiques reliés… ». Voyez ce que je veux dire ?

Pour faire « simple », les bioflavonoïdes sont inhibateurs de la croissance de la plupart des bactéries et des virus. L’EPP répond aux agressions microbiennes ou virales que subit l’organisme lors des saisons hivernales. Le champs d’action de l’EPP est très large. Il peut à lui tout seul combattre les bactéries, certains virus, des parasites et un certain nombre de champignons. Ces effets sont multiples : gastroprotecteur, hépatoprotecteur, antioxydant, effet sur le système cardiovasculaire, sur le cholestérol…

Il suffit de verser quelques gouttes dans un verre d’eau ou de jus de fruits. Il est très recommandé lors des changements de saisons et s’utilise alors en cure, une semaine chaque mois d’hiver par exemple. 15 gouttes trois fois pas jour pour les adultes, pour les enfants : 3 gouttes par 10kg de poids trois fois par jour, 10 gouttes pour les femmes enceintes et allaitantes. On le trouve en pharmacie et magasion bio.

Je suis en pleine cure…EPP’Hourra !!

 

15 juillet 2010

j’ai testé…la spiruline

Publié par luoran dans J'ai testé...

Rien de bien méchant. Je me sentais juste un peu fatiguée ces temps-ci, et je me suis dit qu’un  petit remontant me ferait du bien. Tout ce qu’il y a de plus légal et de plus naturel bien sûr ! En ces temps de succès de la Maca ou des baies des Goji, je me suis tournée, moi, vers la spiruline.

Véritable cocktail de nutriments, la spiruline est une algue, apparue sur terre il y a  trois milliards d’années. Ainsi nommée en raison de sa forme spiralée, elle appartient à la famille des cyanobactéries ou microalgues bleu-vert (genre je m’y connais vachement !). Dans le commerce, la spiruline se présente généralement sous la forme d’une poudre bleu-vert déshydratée, en vrac ou en capsules.

La spiruline contient de éléments essentiels pour la santé de l’Homme.

Elle contient 55% à 65% de protéines végétales, des vitamines  : A, E, D, B1, B2, B3, B6, B7, B8, B12, K et bêta karotène.

Elle est est aussi constituée de minéraux et d’oligo-éléments : calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc cuivre, manganèse, chrome, du sodium, potassium et sélénium.

La spiruline n’est pas une plante. Elle est cependant très riche en chlorophylle et en phycocyanine qui sont des pigments. Ces pigments, par leurs propriétés, vont donner à la spiruline une couleur bleu-vert. Mais ces pigments ont aussi d’autres rôles : la chlorophylle favorise l’absorption du fer dans le sang et la phytocyanine renforce le système immunitaire.

Pour finir, cette micro-algue contient des acides gras essentiels : oméga 6, gamma-linoléique.

Qu’ajouter de plus ? La spiruline est votre nouvelle amie…

25 novembre 2009

J’ai testé…l’écharpe de portage

Publié par luoran dans J'ai testé..., Maman luoran

…et J’ADORE ça !

J'ai testé...l'écharpe de portage dans J'ai testé... p1010111Tout d’abord, la proximité corporelle entre la mère et son enfant est très bénéfique pour celui-ci, voire essentielle. Ainsi, il ressent les battements du coeur, qu’il a entendu pendant neuf mois, il entend le son de sa voix. De nombreuses études ont été menées qui montrent que les enfants  portés pleurent moins. Le portage serait également particulièrement bénéfique pour les bébés atteints de coliques. Pour ma part, les coliques étaient plutôt virulentes et ça n’a rien changé. En même temps, je ne la porte pas tous les jours et pas des heures !

Charlie est bercée par mes mouvements et dès qu’elle dans l’écharpe, elle s’endort quasiment aussitôt. C’est bien mieux que les porte-bébés ; je trouve que l’enfant est beaucoup plus à l’aise.

Mais surtout, en plus de tous ces points favorables – et il y en a encore bien d’autres : motricité, dysplasie de la hanche, crânes plats… -, c’est surtout le côté pratique qui remporte chez moi tous les suffrages. Entre la poussette un étage plus bas, la nacelle à transporter à bout de bras, il y a des fois où je prends des coups de chaud !!

En croisé simple ou croisé enveloppé, en berceau, c’est super agréable de  sentir bébé contre soi. Encore quelques mois et je pourrais tester sur la hanche et dans le dos !

26 mars 2009

J’ai testé…le maquillage bio

Publié par luoran dans J'ai testé...

Vous l’aurez tous compris, voici la nouvelle tendance du siècle pour séduire le plus grand nombre : le bio. Tout le monde s’y met. Du produit faussement écologique à la démarche véritable et sincère, il ya de quoi s’y noyer. Mais ce n’est tout de même pas avec un simple « d’origine naturelle » que l’on se laissera berner ! Restons vigilants mes amis, les publicitaires ne reculent devant rien…

J'ai testé...le maquillage bio dans J'ai testé... kif_1210J’ai de la chance, la sympathique esthéticienne juste à côté de chez moi, a mis le pied dans une démarche écologique et ne propose que des produits  « bio ». Ca fait déjà plusieurs mois que je teste les produits de maquillage de la marque Couleur Caramel  – certifiée ECOCERT, est-ce utile de le préciser ? – et j’en suis très contente.

Et bien oui, je fais ma belle. Chahutée par les giboulées de mars, mais non moins requinquée par la douce arrivée du printemps, je me barbouille de poudre compacte  à l’huile de pépin de raisin, de mascara à la résine d’acacia et de rouge à lèvre à l’extrait de rooibos.

Les produits sont fabriqués à partir d’ingrédients naturels et sont d’une très bonne qualité (grâce à la micronisation entre autre, un procédé qui consiste en un broyage de la matière par air comprimé). Les actifs végétaux sont issus de l’agriculture biologique et les produits non testés sur les animaux, sans paraben, sans huile minérale, sans phénoxyéthanol ni produits dérivés du pétrole et sans PEG.

Fini les rouges à lèvres aux boyaux de baleines : « Oui au maquillage bio ! »

 

19 février 2009

J’ai testé…les produits ménagers maison

Publié par luoran dans J'ai testé...

Ca y est ! Me voilà parée pour au moins une bonne année de nettoyage purement écologique. Mais oui, c’est possible, suffit de bien s’entourer ! Et comme je suis partageuse, je me suis dis que j’allais vous faire profiter de ma petite expérience en la matière. Personnellement, ça faisait plusieurs mois que j’étais bien entourée ; me restait plus qu’à…puis un beau jour, lors d’une soudaine motivation ménagère, j’ai réuni tous mes amis et j’ai mélangé, secoué, humé, remélangé…et voici le résultat : un formidable produit WC, un très efficace produit vaisselle et un nettoyant multi-usages ! De quoi en faire pas mal !

Donc, tête-à-tête avec vos meilleurs amis, j’ai nommé vinaigre blanc et bicarbonate de soude, auxquels vous joindrez quelques « connaissances » suivant les recettes. Plus besoin de polluer famille et planète pour un ménage efficace, croyez-moi.

Pour le nettoyant wc : dans un vaporisateur de 500 ml, 1/3 vinaigre blanc, 2/3 eau et deux cuillères à café d’huiles essentielles (chacun son choix pour le mélange). On vaporise, on laisse agir, on brosse, et-c’est-ni-ckel !

Nettoyant-desinfectant multiusage : dans un bidon, 1 cuillère à soupe de bicarbonate, 1 litre d’eau chaude. Bien mélanger. Préparez un verre avec 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc et 1 cuillère à soupe d’un mélange HE (citron, tea-tree, pin, par exemple). Versez dans le bidon, mélangez et bien secouer avant chaque utilisation.

Le liquide vaisselle : pour un flacon de 500 ml, une cuillère à café de bicarbonate de soude, 1/6 de savon liquide neutre (à défaut remplacer par du liquide vaisselle écologique ou des cristaux de soude). Remplir d’eau et ajouter 15 à 20 gouttes d’huiles essentielles.

Vous n’avez plus aucune excuse !!!

20 décembre 2008

J’ai testé…le dentifrice bio

Publié par luoran dans J'ai testé...

J’ai testé le dentifrice bio. Je sens poindre l’interrogation. Pourquoi ? Eh bien parce que, sans être acharnée, extrémiste et bio-addict : J’AIME LES PRODUITS NATURELS !! J’aime les produits fabriqués à partir de substances naturelles, qui respectent mon environnement et moi-même.

j’ai commencé par la pâte dentifrice au ratanhia de Weleda. Ne soyez pas effrayés, le ratanhia ne vous veut que du bien ! C’est un petit arbuste originaire d’Amérique Centrale, du Pérou et des Antilles. L’ extrait de racine de ratanhia du Pérou, riche en tanins aux propriétés astringentes, augmente la résistance des gencives et de la muqueuse buccale. Alors, rassurés ? Grâce à une fine poudre abrasive naturelle à base de carbonate de calcium, ce dentifrice nettoie efficacement tout en respectant l’émail des dents.

Sa composition est plutôt claire : Eau, Carbonate de calcium, Glycérine, Argile, Alcool, Huiles essentielles (dont fenouil et menthe poivrée), Extrait de racine de ratanhia, Extrait de résine de myrrhe, Xanthane, Glycyrrhizate d’ammonium (extrait de réglisse).

L’extrait de résine de myrrhe, traditionnellement connue pour ses propriétés antiseptiques et apaisantes, favorise la réduction de la sensibilité gingivale (mais oui !). Les extraits végétaux et les huiles essentielles naturelles garantissent durablement une haleine fraîche.

Evidemment, comme j’ai toujours scrupuleusement suivi les conseils de ma Maman pro-elmex, pour qui le nettoyage bucco-dental est un véritable sacerdoce et dont la régularité et le savoir-faire à son égard sont un exemple pour tous, j’ai toujours cru que le fluor – que j’avalais tout les soirs, trois petits comprimés, en sus du brossage, bien évidemment ! – était indispensable à une bonne hygiène dentaire. Et bien, erreur ! Il semblerait même qu’il soit mauvais à trop forte dose !! Non mais, de qui se moque t-on ? Donc, si vous n’avez pas de problèmes particuliers, le fluor n’est pas indispensable. Le tout c’est d’avoir une alimentation variée et un brossage régulier ! Merci Maman…

22 novembre 2008

J’ai testé…les cristaux de soude

Publié par luoran dans J'ai testé...

Késako ? Ca ne se mange pas, ça ne se boit pas, ça ne se fume pas !! Ce n’est pas non plus le nom du nouveau groupe auvergnat à la mode – quoiqu’après les Flying Tractors, pourquoi pas les Cristaux de Soude !

J'ai testé...les cristaux de soude dans J'ai testé... 21348910Les cristaux de soude peuvent être obtenu à partir de gisements d’un minéral, le natron. Cristaux de soude, carbonate de soude, carbonate de sodium, c’est tout pareil, mais attention à pas à confondre avec la soude caustique ! On peut le comparer au bicarbonate de soude, mais il est plus corrosif.  Il se présente sous forme de petits cristaux blancs (d’où le nom, forcément !) et ces petits cristaux, Mesdames, Messieurs, font des merveilles !! Idéal sur l’émail !! J’ai fait ma salle de bain hier, et franchement le résultat est nickel ! En plus j’avais un peu délaissé ma baignoire ces temps-ci…et elle me le faisait bien savoir !!

Hop, ni une ni deux, saupoudrage de cristaux sur l’éponge, léger mouillage, frottage (ah-oui, ‘faut quand même frotter ! Et puis quoi encore ?) et décrassage !! Ni-ckel !!

Il nettoie les sols, débouche les tuyauteries, dissout les matières grasses, détache – la vaisselle tâchée par le thé par exemple -, redonne vie à votre verrerie…Voilà votre nouveau meilleur ami !

18 octobre 2008

J’ai testé…le cure-oreille

Publié par luoran dans J'ai testé...

        On le sait, mais pourtant on en abuse : les coton-tiges ne sont pas la bonne solution pour se nettoyer les oreilles.  Et trop se nettoyer l’oreille est néfaste pour l’oreille. Le cérumen que l’on pousse inévitablement depuis notre plus jeune âge vers notre conduit auditif, est plus utile qu’il n’en parait !! Il récolte les impuretés, protège l’oreille contre diverses infections (otites par exemple) et fournit une protection contre les bactéries, les champignons et insectes. En plus, il s’évacue naturellement. Mais, par notre geste inconscient, hérité de nos parents et de nos grands-parents (merci la famille !), nous favorisons la création de bouchon de cérumen, causant une diminution de l’acuité auditive, voire même des troubles de l’équilibre.

Si vraiment vous êtes un accroc du coton-tige ou bâtonnet ouaté (trop drôle ce nom, non ? bâtonnet ouaté !), ce que je peux comprendre (dur de changer ses habitudes après tant d’années de cotontinage quotidien, moi-même j’ai eu du mal à abandonner complètement cette technique de nettoyage ancestrale !), réservez-lui l’usage du pavillon de votre oreille uniquement et optez  pour une solution plus écologique : le coton-tige bio. C’est-à-dire, coton bio et tige en papier et non en plastique ; d’accord c’est un peu plus cher, mais un petit geste pour sa planète, ça n’a pas de prix !

Pour LA solution durable et efficace (ET pour vous, ET pour l’environnement), un seule alternative : le CURE-OREILLE !! Je ne savais même pas que ça existait ! ça ressemble à…rien, enfin rien de précis, à un cure-oreille quoi ! C’est tout petit rikiki, ça forme une petite boucle et ça ne coûte pas plus de cinq euros en pharmacie.

images.jpg

Finis coton-tiges, auriculaire, BIC ou autres stylos, le cure-oreille est l’accessoire qu’il vous faut ! ça c’est du slogan !

25 août 2008

J’ai testé…le sparadra sur le nombril

Publié par luoran dans J'ai testé...

FOR-MI-DA-BLE !!

Tous ceux qui me connaissent vous le diront : prendre l’avion avec moi est un véritable calvaire !! Je ne parle pas, je ne bouge pas, je ne mange pas, je ne souris surtout pas ; je bois du coca, j’écoute ma musique, je dors et je vomis !! Vous voyez le tableau ?

Cette année, ma vie s’est transformée !! Paris-Helsinki-Shanghai / Shanghai-Hong-Kong / Hong-Kong-Helsinki-Paris : tout ça sans aucune nausée, sans aucun vomissement…Je suis même allé aux toilettes !! C’est un grand pas pour moi !! j’ai mangé, j’ai parlé à Sébastien, j’ai ri…je n’en revenais pas, je me suis épatée toute seule !!

Tout ça grâce…

…à un morceau de sparadra sur le nombril !!

Je sais, ça peut paraitre un peu bizarre, mais c’est vrai !! Certains d’entre vous connaissent peut-être le point d’acupuncture situé à l’intérieur du bras à quelques centimètres du poignet ; la pression de ce point aide à lutter contre les nausées, et on vend à cet effet des bracelets d’acupression. Il paraît que c’est très efficace, mais je ne les ai pas encore essayé. Et bien de la même façon, le « point nombril » est lié à la nausée, et le couvrir d’un sparadra, pansement ou autre chose, aide à lutter TRES EFFICACEMENT contre le mal des transport. Je crois pourtant avoir essayé tous les médicaments possible, mais aucun n’a jamais été vraiment efficace, surtout pour l’avion !!  J’ai même aperçu une chinoise à l’aéroport de Hong-kong qui faisait  comme moi !!

Alors il faut me croire, ça vous changera la vie !!

24 juillet 2008

J’ai testé…les noix de lavage

Publié par luoran dans J'ai testé...

010.jpg

Yohan m’avait prévenu : « Tu veux des noix de lavage ? Tiens, prends les miennes, je te les donne, ce truc est nul, ça ne marche pas !! » Et moi, toujours très enthousiaste : « Ah bon ? T’es sûr ? C’est pas possible !! Mais si, je suis sûre que ça marche !!… »

Mais Yohan n’ayant pas réussi à me convaincre et ne me laissant pas submerger par son défaitisme, je repartais donc de Saint-André-de-Sangonis, mes noix de lavage de l’Himalaya sous un bras, mon percarbonate de sodium sous l’autre -car qui dit noix de lavage, dit détachant écologique- , bien décidée à tenter l’expérience par moi-même !

Lessive écologique naturelle, respectueuse de l’environnement, 100 % biodégradable et non polluante – Tout ça en même temps ! Les noix de lavage proviennent essentiellement de l’Inde et du Népal. Ce sont les fruits du Sapindus  Mukorossis dont s’échappe la saponine, lessive naturelle. C’est la coquille de la noix qui contient la saponine. Il suffit de placer quelques coques dans un petit sac en coton que l’on niche à même le linge. On peut utiliser en complément des huiles essentielles pour parfumer, et si votre linge est très sale, un sel détachant comme le percabonate de sodium, écologique et non-polluant, bien sûr !

Ca fait plusieurs semaines que j’utilise les noix de lavage, je les trouve efficaces et contrairement à Yohan, je suis totalement conquise !!

12

J'assure ce soir, le blog |
POWER OF TUN |
Inexpliqué |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez Florence
| PAVILLON GIGOUX. PORTE 113
| Jean-Charles Tassan Sup de ...