luoran

7 octobre 2011

« Maman, suis cachée… »

Publié par luoran dans Maman luoran

« Mamaaan, suis cachéééée« *…alors bien sûr, elle est grillée en deux secondes et demi. A peine je me tourne, je la vois – bien qu’elle fasse quelques progrès ! Mais bien sûr, je fais durer le plaisir avant de la trouver ; sous la table ? Derrière le canapé ? Dans la cuisine ?… Ma cachette préférée reste, je pense, lorsqu’elle ouvre la porte du micro-onde, qui arrive au niveau de sa petite tête et qu’elle se « cache » derrière… 

ça y est, moi,  »Yahi Péyé« * j’ai « do zans« *, même 25 mois pour être exact ! Et comme l’a dit Madame Pernoud, je suis en plein dans l’explosion du language. Et franchement, mes parents se régalent ! En parlant de régal, moi je suis une gourmande ! j’ai bien compris où était rangé le « ocolat« * dans la cuisine à papa, et j’en réclame dès que je franchit la porte du restaurant. Je vais toujours « chez li copines« * le lundi aprem, même que je suis chez les grands maintenant. Je vois la vie en « jône »*, « sôte »* partout et aime faire « calin maman« * avant de dire « bonjour nounou, bonjour Louis« *. Louis c’est l’autre enfant que garde ma nounou, mais « pas beau Louis« *, il me tire les cheveux des fois. D’ailleurs avec moi, rien n’est vraiment beau ; « pié papa pas beau« *, « pas beau papi ohal »* (papi Portugal hihihi !). J’ai encore un peu mal aux dents de temps en temps, alors maman me donne des « ganoules« * homéopathiques avant de faire un « ros dodo« * avec « yaya« * et « nounoun« *, et même que je commence à faire des « ros pipi« * et des « piti caca« * dans le « po« *. « caca boudin« *. « Yahi teni la poutete« *. « Tin maman cot de nez« *.

Par contre, quand je chope au vol un putain ou merde lancé par papa ou maman , là pour le coup ils ne rigolent plus, marrant non ?

* en Charlie dans le texte

28 septembre 2011

Hors de prix

Publié par luoran dans Maman luoran

J’adore les fringues pour enfant. Je craque littéralement lorsque je fais des courses pour Charlie ou que je plonge dans les méandres du web. Toutes les grandes marques développent leur propre gamme enfant et nous prouve que la mode a bel et bien investit l’univers de l’enfant, pour le meilleur et pour le fric !

L’autre jour, alors que j’étais en quête d’un béret pour les premiers froids – et plus si affinités – , il me vint la « riche » idée de me rendre aux Galeries. Ben oui, figurez-vous, Clermont-Ferrand attend toujours Le TGV (à l’horizon 2025, qu’on nous dit !), IKéA (c’est pour bientôt, va !), mais ça fait belle lurette qu’on les a, nos Galeries Lafayette, héhé !

Me voilà donc dévalant l’escalator pour me rendre au -1, espace dédié à l’enfant, espérant trouver là le chapeau de mes rêves qui siéra comme un gant à ma petite chérie. L’espace est bien agencé, les marques se succèdent, Désigual, Kenzo, IKKS, Rykiel enfant

Plus j’avançais, plus le craquais ; plus je scrutais, plus les prix me laissaient…sans voix. Ah ouais quand même. Le pull te coûte un bras, la doudoune, une jambe. A côté, le béret, c’est de la rigolade ! Tu repars de là le porte-monnaie à sec et en boitant ! J’te jure, ils nous ont pris pour des parisiens ou quoi ? 85 euros le cardigan chez Bonpoint, tu y réfléchis à deux fois,  d’autant que ça grandit super vite ces petites choses-là -  si encore tu l’amortissais sur plusieurs années… – , et qu’elle va te pourrir le gilet en une journée…voire moins !

Je me suis rabattue sur Cadet Rousselle, craquant ET abordable !

22 septembre 2011

Sale attente en salle d’attente

Publié par luoran dans Maman luoran

Il y a des jours où ça se passe tip-top. Tu arrives pile-poil à l’heure pour ton rendez-vous chez le pédiatre, tu entres à peine dans la salle d’attente que tu entends un « Charliie ! ». Là, c’est jouissif ! Tu lances un « Ouii » triomphal et passe devant les autres parents dégoûtés qui te maudissent intérieurement. Moi-même, je l’avoue, il m’arrive de maudire.

Et il y a des jours où l’on te prévient d’emblée : « Mr Echaubard a pris un peu de retard ». Le « un peu » te laisse perplexe…

Et là, tu es bonne pour poireauter une heure (oui oui, une heure) avec quinze morveux (dont la tienne évidemment), deux tables d’éveil, deux « dada »/balancelles, UN camion qui roule et que tu peux te mettre dessus et foncer partout c’est trop marrant, et plein de jouets qui pourrraient éventuellement faire beaucoup de bruit, mais que les responsables de ce centre pédiatrique ont eu la TRES bonne idée de ne pas équiper de piles.

C’est partie pour une heure : des jouets, des enfants, des parents et des rhumes ! La prochaine fois c’est papa qui s’y colle ! Non, la mienne n’est pas celle qui lit tranquillement assise à côté de maman, elle est plutôt atteinte du syndrome « il est joli ce jouet avec lequel tu joues, tiens c’est justement celui que je voulais… ».

Aaahh, c’est beau l’apprentissage du « vivre ensemble ». Les parents s’en donnent à coeur joie : « Non ! », « Ce n’est pas à toi« , « Lâche le camion« , « Arrête de crier« , « Ne pousse pas ! » « Chacun son tour« … en attendant l’heure de la délivrance.

 

 

1 juillet 2011

Plouf !

Publié par luoran dans Maman luoran

ça y est, je me suis enfin décidée à emmener Charlie à la piscine. J’ai enfin réussi à trouver du temps surtout…après m’être longtemps interrogé sur la technique à adopter : maillot de bain + couche ? couche imperméable ? à oilpé ? maillot de bain seul ?

J’ai finalement opté pour la dernière solution, étant psychologiquement prête à toute éventualité « Maman, caca ! ». J’ai également opté pour une piscine agrémentée d’un pataugeoir, ne me sentant pas seule avec Charlie dans le grand bain. Je vous laisse donc quelques minutes pour nous imaginer pataugeant toutes deux, moi dans mon une pièce bleu électrique (mais comment j’ai pu acheter ça ??…), elle, si jolie dans son une pièce bariolé (t’y es trop belle ma fille, t’y es trop belle !).

Petit interlude « conseil à usage pratique » : toujours, TOUJOURS, essayer un maillot de bain que tu as acheté il y a quinze ans avant de filer à la piscine ! J’irai même plus loin : ne JAMAIS porter un maillot de bain que tu as acheté il y a quinze ans, au risque de te voir exposé à des reflexions du genre :   » Par contre, tu changeras de maillot de bain! », « C’est quoi ce truc, c’était à ta grand-mère ? Oui oui, j’y ai eu droit… En même temps, je dois bien avouer que je n’ai RIEN pour ma défense ! Même pas de quoi lancer un « Tu t’es pas vu dans ton moule-bite ! », c’est dire si ce maillot est une épave !

Bref passons ! J’étais là pour Charlie, rien que pour Charlie et on s’est éclaté !! Pataugeant, riant, glissant, nageant, tobogant…

 Et plouf ! Opération Décathlon…

29 juin 2011

Journée champêtre

Publié par luoran dans Maman luoran

Le 21 juin dernier était une journée champêtre pour les enfants de Lempdes qui fréquentent le Relais-Assistante-Maternelle ou la Halte-garderie, dans le parc de la mairie. Le temps était clément et l’organisation super. Hamacs, coin pâte à sel, bassines avec toutes sortes de graines (semoule, pois chiche, haricots…) pour verser, déverser, renverser, le coin mes mains barbotent dans l’eau, la pêches aux canards, violon et chansons… je n’ai pu y passer qu’une heure, mais ce fut fort agréable (oh mon Dieu, ce fut fooorrt agréable !).

 

Journée champêtre dans Maman luoran p1020710

 

Je dois dire que Lempdes, ville très familiale (plus d’une cinquantaine d’assistantes maternelles !! c’est dire si il y a des enfants…!), propose de nombreuses activités aux enfants par l’intermédiaire de la mairie. Rencontres entre enfants-nounous-mamans, lecture de contes à la bibliothèque, baby-gym, ateliers musicaux, spectacles… Le tout encadré par des gens vraiment compétents et à l’écoute.

 

 p1020711 dans Maman luoran

 

Charlie adore la musique – il faut la voir se dandiner en rythme, c’est excellent ! –  et je me suis procuré le CD de ses ateliers musicaux. Du coup, j’ai droit tous les jours à « Maman, lago lago wai wai ! », sa chanson préférée.

Et comme dirait le papa, la mère s’amuse plus que la fille…

Dans le jardin de la sorcière

Pour attirer les papillons

Y’avait au bord de la rivière

Un arbre où poussaient des bonbons…

 

28 avril 2011

Parole

Publié par luoran dans Maman luoran

Charlie prononce ses premiers mots.

Comme c’est mignon, comme c’est marrant.

Elle aime désigner les choses et les associer à son propriétaire.

Les chaussures du 42 : papa !

Les lunettes de soleil : maman !

Le pyjama rose à fleurs : maman !

Les 150 magazines de cuisine : papa !

Et l’autre jour…

Le cubis de 10 litres de vin rouge : MAMAN !!

AAaahhh ! Là on rit jaune…enfin, rouge !

 

9 avril 2011

Clivage

Publié par luoran dans Maman luoran

Clivage dans Maman luoran p1020511Vous l’aurez certainement remarqué, Charlie occupe une large place, je dirais même une place de plus en plus importante sur ce blog. La catégorie  « Maman luoran » est dans le Top Five des catégories les plus prolifiques, à mesure que s’amenuisent les « Bla-Bla »  et autres « Actualités ».

Au risque d’ennuyer et ainsi de faire fuir les lecteurs non-parents.

Non, RESTEZ, je ne fais pas QUE changer les couches ! Bientôt je revivrai… Bon mais là je suis en plein dedans !!

Le clivage est rapide. Parents, non-parents. Deux catégories qui s’opposent ? Pas nécessairement…

Bien que, étant « parent », ayant été « non-parent », je peux comprendre que les histoires de couches, doliprane, poussette, doudou, poussées dentaires et autres excitantes occupations peuvent embrasser un côté futile ? ennuyant ? dénué d’interêt ? incompréhensible ? pour celui dont le quotidien en est dépourvu.

Mais pour être totalement honnête avec vous, je dois bien avouer - et je suis sûre que la catégorie « parent » ne me contredira pas -, que la période « la toute première fois » est formidable. Formidablement inexplicable. Le premier sourire, le premier « maman« , les premiers pas… Là personnellement, je suis en attente du premier pipi sur le pot, et j’en suis toute excitée, allez comprendre…!

5 avril 2011

En vrai c’est pas pareil…

Publié par luoran dans Maman luoran

Il y a parfois des choses que l’on vous présente sous un angle ; et qui lorsque que vous les appliquez, se déroule sous un tout autre angle. Voyez pas c’que j’veux dire ?

Prenons la page « Comment administrer un médicament à son enfant ? » du magazine Parents. Non, encore mieux : « Comment nettoyer le nez de votre bébé« . Et bien, il y a leur version…et la mienne :

Version Parents

Allonger votre enfant (on ne peut plus docile) sur un côté. Ouvrir une dosette de sérum physiologique. Lui introduire dans la narine supérieure. Pressez. Le liquide s’écoule par la narine inférieure. Essuyez et recommencez de l’autre côté.

Version Charlie

Allongez votre enfant – qui a bien compris ce qui se tramait derrière son dos et qui se débat -  sur le côté en agitant doudou et autres mobiles pour faire diversion et en lui faisant croire que tout va bien se passer. Ouvrir une dosette de sérum physiologique. Non plutôt deux, préparez vous déjà pour la deuxième narine. Comme la vôtre n’est pas du tout coopérative comme ce gentil bébé sur papier glacé et ne l’entend pas ainsi, bloquez-la avec votre corps et d’une main ferme maintenez-lui la tête sur le côté (oui je sais, l’image peut paraître effrayante !). Sans prêter attention aux pleurs et grifures, pressez la dosette de sérum (sans lui écorcher le nez bien évidemment !). Le liquide s’écoule par la narine inférieure. Essuyez et recommencez de l’autre côté (ou pas !!). Faites-lui un gros calin et expliquez-lui que tout ceci est pour son bien, et qu’il s’agit là du meilleur et seul moyen pour se débarasser des rhumes, rhinites et autres rhinopharyngites…

 

4 mars 2011

Un kilomètre à pied, ça use, ça use…

Publié par luoran dans Maman luoran

L’équation est on ne peut plus simple : si bébé dort, vous dormez ! D’ailleurs les vendeurs de couches, matelas et autres attirails l’ont bien compris : « Pour un sommeil paisible », « bébé au sec »… Ils ont repéré le juste message à adresser aux parents qui passent leurs portes, les nerfs en boule et l’oeil cerné.

Nous ne sommes pas tous égaux devant la fatigue, la patience des uns étant un bon remède à l’agacement des autres. Personnellement je suis rodée question endormissement de Mademoiselle (question patience, j’ai encore quelques progrès à faire, je l’avoue, mais j’y travaille ! La patience et l’écoute étant à mon avis des clefs indispensables), je parcours la chambre de long en large et en travers, avoisinant certains soir, j’en suis sûre, le kilomètre ! Je m’en sors malgré tout, les bras en compote alourdis de dix et quelques kilos et les yeux endormis - mes comptines chinoises et Jimmy de Moriarty, l’ayant eu à l’usure (ceci dit je me demande parfois laquelle de nous deux à l’autre à l’usure !) ; quand je ne finis pas allongée sur la moquette à côté de son lit, une main à travers les barreaux lui caressant la cuisse jusqu’à endormissement, le moindre geste de ma part évoquant une éventuelle sortie, anéantissant tout le travail jusque-là accompli !

Mais bon, il semblerait qu’on oublie vite ces nuits agitées et autres petits désagréments et qu’on en redemande !!

3 février 2011

Journée type

Publié par luoran dans Maman luoran

« Non Charlie, on ne renverse pas le biberon par terre ». « Non, la plante ça ne se mange pas ! Et arrêtes de lui arracher les feuilles ! ». « Charlie, on ne met pas les chaussures dans la baignoire pleine d’eau ». « Non, ça c’est du caca, on ne met pas les pieds dedans ! ». « Non, on écrit pas sur la canapé ». « Tu ne monte pas les escaliers toute seule, tu attends maman ! ». « D’accord, tu brosses les cheveux de maman, mais ce n’est pas la peine de lui ouvrir le crâne ». « Non tu ne mets pas tous les livres de la bibliothèque par terre ! ». « Non ! tu laisses cette bouteille de vin ! ». « Ne mets pas les doigts dans la prise (un grand classique !) ». « Oui, c’est ça nettoie la table, comme ça, c’est bien ma fille ! (quoi, moi, mère indigne ?) ». « Mais où est le saint-nectaire ? Ah ! dans la poubelle ! Charliiie !… ». « Oui, c’est ça, fais un gros calin à maman !! »

123

J'assure ce soir, le blog |
POWER OF TUN |
Inexpliqué |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez Florence
| PAVILLON GIGOUX. PORTE 113
| Jean-Charles Tassan Sup de ...